Aller au contenu

Simuler des conditions réseau sur Linux

Il peut être intéressant de limiter sa bande passante pour simuler certaines bande passante ou autre, ou tout simplement pour brider un processus.

Méthode barbare

La méthode barbare consiste à tout simplement jouer avec les iproute directement avec la commande tc.

tc va nous permettre d'ajouter de la latence artificielle, limiter le débit'...

D'autres options sont disponibles, mais ne sont que très peu utile (packet re-ordering, duplication'...)

Ajout de latence

$ tc qdisc add dev eth0 root netem delay 200ms

Via cette commande, nous ajoutons sur l'interface eth0 200ms de latence via le network emulator (netem). Une commande plus précise existe afin de simuler un comportement plus réel d'une connexion domestique basique

$ tc qdisc change dev eth0 root netem delay 100ms 10ms 25%

Les arguments supplémentaires de cette commande impliquent un delta de 10ms selon 25% du ping-1

Perte de paquet

En 4G, il n'est pas rare d'avoir une connexion instable avec perte de paquets, voici donc comment le simuler :

tc qdisc change dev eth0 root netem loss 2%

2% de loss seront appliqués sur tous vos paquets, soit 2 paquets sur 100 (en flat)

tc qdisc change dev eth0 root netem loss 2% 33%

Toujours 2% de pertes, mais correlés avec les 33% des derniers paquets.

Bande passante

Méthode simple. Il est possible de jouer plus finement avec de la QoS.

tc qdisc add dev eth0 root tbf rate 10mbit

Méthode simple

Un wrapper a été développé permettant de manipuler (uniquement) la bande passante simplement :

$ apt-get install wondershaper

Et la syntaxe est simplement la suivante : wondershaper '[ interface '] '[ downlink '] '[ uplink ']

Ce qui nous donne par exemple

$ wondershaper eth0 1024 1024

On bride ici le traffic de eth0 en DL/UL a 1mbps


Dernière mise à jour: June 29, 2022
Créé: June 29, 2022