Aller au contenu

Apprendre à se servir d'ipset

ipset est un produit magique qui va vous permettre de build des hashmap d'IP. Bien plus efficace que des multiples entrées sur iptables.

ipset create drop hash:net

Il existe 2 types de tables, à adapter selon son usage :

  • hash:net pour les subnets
  • has:ip pour les IPs

On commence par créer une map où l'on va ajouter les différents ranges d'IPs

ipset add drop 14.144.0.0/12
ipset add drop 27.8.0.0/13
ipset add drop 58.16.0.0/15
ipset add drop 1.1.1.0/24

Enfin, nous pouvons ajouter notre règle iptables correspondante :

iptables -I INPUT -m set --match-set drop src -j DROP

Nous allons drop tous les subnets inclus dans la table drop.

Différentes commandes existent autour de ipset.

ipset -L # Lister les tables
ipset destroy drop # Drop la table drop

Bonus

Drop de pays

Il existe différents scripts tels que ipset-country permettant d'automatiser de nombreuses choses. Par exemple, via ce script, nous pouvons automatiser le drop de pays entier via des listes prédéfinies.

Persistent

Pour rendre persitent ipset. Il existe le package ipset-persistent.

nftables

Sous nftables (inclus dans Debian 11), nous n'avons plus besoin d'ipset. La notion de liste est directement gérée dans nftables.

Pour l'import dans nftables, une seule commande suffit :

ipset-translate restore < sets.ipset

Si vous voulez regarder le résultat nft :

nft list ruleset

Dernière mise à jour: November 30, 2022
Créé: November 30, 2022